Définition de l'apithérapie

L'apithérapie est l'utilisation des bienfaits des produits de la ruche, l'utiliser préserve l’environnement et favorise la survie de ces insectes actuellement menacés de toutes parts.

¨

  L'apithérapie c'est...

Avant tout un peu d'histoire ! Les abeilles sont des insectes pollinisateurs, c'est à dire qu'elles participent à la fécondation des fleurs et à la production des fruits, puis des graines, qui assureront la reproduction  des végétaux. Elles sont apparues sur Terre il y a 80 millions d'années environ. Dans l'Egypte ancienne, le miel figure parmi les offrandes des temples royaux, il servait aussi à la conservation  des corps, les embaumeurs y ajoutaient de la cire et de la propolis.
Dans la Rome antique, on consommait le miel soit sous la forme naturelle ou soit sous la forme de boisson au miel fermenté (hydromel). D'ailleurs, on peut voir à l'intérieur du Vatican sur de grandes toiles tissées appartenant à de grandes familles romaines, le symbole de l'abeille.
De tout temps, et dans tout les pays, l'abeille et ses trésors ont été utilisés et vénérés.

Le Miel c'est...

Les glandes nectarifères des plantes sécrètent un suc riche en sucre, le nectar, dont le parfum attire les abeilles et d’autres insectes. L’abeille butine le nectar, on parle alors de miel de fleurs.
Contrairement au nectar qui d’origine végétale, le miellat est liquide épais, visqueux et collant, excrété par des insectes suceurs, le plus souvent des pucerons. Les abeilles viennent sucer le miellat laissé sur les feuilles et les aiguilles des végétaux par les pucerons.
Le miel de châtaignier est élaboré à partir d’un mélange de miellats et de nectar de fleurs.
Le miel est la nourriture de l’abeille mais il faut des conditions optimales pour butiner. Il lui faut une température minimum de 12 °, un bel ensoleillement, et peu ou pas de vent. Les abeilles sortent aux heures les plus chaudes de la journée. Chaque voyage leur permet de rapporter environ de 40 mg de nectar, ce qui signifie que, pour fabriquer 1 kg de miel, il faut à peu près 50 000 vols et d’un million de fleurs visitées.
Ce chiffre peut paraître énorme mais, par une très belle journée, le tiers de l’essaim (soit entre 15 000 et 20 000 individus) peut quitter la ruche pour aller butiner et produire ainsi jusqu’à 6 kg de miel.
Les abeilles consomment environ 50 kg de miel par an, l’apiculteur en récupérera environ 10 %. En effet, il faut toujours veiller à laisser dans la ruche une quantité suffisante de miel, et notamment ne pas toucher à celui qui entoure le couvain.
Il existe une innombrable variété de miel, les plus connus sont le colza, l’acacia, le tilleul, le thym, la lavande, etc…
La composition du miel :
Eau : environ 17 %, Fructose : environ 40 %, glucose : environ 30 %,…vitamines, minéraux et oligoéléments (calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, …) des protéines, des acides aminés etc.
Conseils d’utilisation  :
Conservez le miel à l’abri de la lumière, de l’humidité et de la chaleur.
Si vous avez l’habitude de sucrer vos tisanes avec du miel, ne faîtes pas chauffer votre tasse à plus de 37 ° car sinon le miel en perdrait tous ses bienfaits !
Pour une utilisation optimale, laisser fondre une cuillère à café de miel de votre choix dans votre bouche.
miel - Bee Opshère

¨

La Gelée Royale c'est...

une substance crémeuse, blanche, tirant parfois sur le jaune pâle. Elle provient des glandes pharyngiennes et mandibulaires des abeilles "nourrices". Elle sert à nourrir les larves durant les trois premiers jours de leur existence. Mais il suffit qu'au lieu de les sevrer, on continue à leur en donner pendant trois jours supplémentaires pour que leurs organes sexuels se développent et que cette future ouvrière se transforme en reine ! 

Petit rappel sur les abeilles : les abeilles sont des insectes vivant en colonies socialement organisées dont tous les membres sont tributaires les uns des autres et ne peuvent en aucun cas subsister isolément.

Chaque colonie est constituée :

- d'une reine, unique,

- de plusieurs centaines de mâles ou faux bourdons (1000 à 2000 environ),

- et de plusieurs dizaines de milliers d'ouvrières (de 40 000 à 60 000 en moyenne).

Petites questions ?

Pourquoi la reine, issue d'un œuf identique à celui d'une ouvrière, est-elle deux fois plus grande et plus lourde que celle-ci ?

Pourquoi cette reine peut-elle vivre jusqu'à cinq ans alors que l'ouvrière ne vit guère en moyenne plus de 45 jours ?

Enfin, comment est-elle capable de pondre jusqu'à 2000 œufs et plus par jour pendant des années ?

Les réponses sont identiques : LA GELEE ROYALE.

Composition de la Gelée Royale :
- eau (environ 66 % en moyenne),
- glucides
- lipides
- protides : 19 acides aminés, dont les 8 principaux (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine),
- vitamines B1-B2-B3-B5-B6-B7-B8-B9
- Oligo-éléments : calcium, cuivre, fer, phosphore, potassium, silicium, soufre.
Autre constituant important :
- Acétylcholine : jusqu'à 1 mg par gramme de Gelée Royale
(l'Acétylcholine est un neurotransmetteur, son rôle est de permettre le passage de l'influx nerveux dont la conduction se fait grâce à une zone de contact situé entre cellules nerveuses (neurones). L'acétylcholine permet la coordination des mouvements et aide à faire fonctionner certains organes comme le cœur, les glandes salivaires, la vessie...les intestins, etc...)
Les propriétés de la Gelée Royale :
- Asthénies (ou états de fatigue), pendant une convalescence ou chez les personnes âgées,
- donne une plus grande résistance à la fatigue physique et intellectuelle (conseillé chez les sportifs par exemple),
- renforce le terrain dans sa lutte contre  les agressions en général (propriété antigrippales, essentiellement dans un cadre préventif),
- retarde les effets du vieillissement organique en général et de la peau et aussi des cheveux, poils, ongles. Ceci du fait de la grande quantité en vitamine B5.

Gelée royale - Bee Osphère

propolis - Bee Osphère
     

La Propolis c'est...

l'armure de la ruche ! On a longtemps cru que la propolis était une substance produite par l'abeille, jusqu'à ce qu'on s'aperçoive qu'elle provenait de la fine pellicule résineuse protectrice des bourgeons d'arbres, dont la couleur varie du jaune clair au brun foncé.
 La propolis dans la ruche sert :
- à construire de véritables barrières de défense pour mieux contrôler l'arrivée d'ennemis,
- à colmater et obstruer fentes et fissures, afin de rendre la ruche bien hermétique,
- à réduire l'ouverture du trou de vol en fonction de certaines variations des conditions climatiques,
- à réparer les rayons en mauvais état et consolider en général tout ce qui paraît aux abeilles d'une solidité douteuse (ce qui n'arrange pas particulièrement les apiculteurs !),
- à vernisser l'ensemble des surfaces intérieures de la ruche afin d'en supprimer les aspérités,
- à recouvrir d'une très fine pellicule les nouveaux rayons ainsi que l'intérieur des cellules avant que la reine ne vienne y pondre (une sorte de "stérilisation"),
- enfin, pour enduire et recouvrir totalement, combinée avec de la cire, les petits animaux ou insectes ayant pénétrés la ruche et qui, après avoir été tués par les abeilles, ne peuvent être évacués au dehors, sorte d'embaumement qui s'oppose ainsi à tout processus de décomposition putride.
Composition de la propolis :
Résines : 50 %
cire végétale et cire d'abeille : 30 %
pollen : 5 %
huiles essentielles : 10 %
constituant divers : 5 % (vitamines, flavonoïdes, des minéraux et oligoéléments (zinc, vanadium, titane, strontium, sélénium, plomb, nickel, .......magnésium, fer etc)). Au total, la propolis contient plus de 300 molécules identifiées.

¨

La Cire c'est...

L’abeille possède des glandes situées sous l’abdomen, appelées « glandes cirières ». Au sortir de ces glandes, la cire d’abeille est presque blanche et ressemble à de fines paillettes. Elle sera malaxée par les mandibules de l’abeille et mélangée à sa salive. Elle pourra ensuite être étirée pour confectionner les alvéoles de la ruche.
L’homme et la cire : Tout d’abord les hommes ont utilisé la cire d’abeille pour s’éclairer (bougies), ensuite elle a servi pour cacheter les courriers importants ou pour mouler des objets.
Nous la trouvons actuellement dans la composition de pommades, de savons, d’ovule, de mascara, de laits, de rouges à lèvres, des crèmes, des masques.
En effet, la cire d’abeille a un effet revitalisant tout en redonnant l’éclat, de la tonicité et de la souplesse à peau.

      Cire d'abeille - Bee Opshère

venin d'abeille - Bee Opshère

Le Venin c'est...

Ce sont les abeilles ouvrières et la reine qui produisent le venin grâce à des glandes spécialisées. Les ouvrières utilisent le venin pour défendre la colonie. La reine, quant à elle, utilise le venin pour se « débarrasser » de ses rivales. En effet, la première reine qui naît tue les autres, car il ne peut pas avoir plusieurs reines dans la même ruche.
Le traitement au venin d’abeille n’est pas reconnu par la médecine officielle. La posologie (nombre de piqûres) varie de deux à trois à une vingtaine par séance. Cela doit se faire avec des thérapeutes professionnels (ils doivent avoir tout le matériel médical en cas de complication dû à une réaction allergique au venin).
La composition du venin : LA MELLITINE  (ce qui provoque la douleur), des acides aminés, des glucides, d’autres enzymes, l’apamine, un peptide à propriétés anti-inflammatoires, l’adolapine, etc …
Les indications « classiques » du traitement au venin d’abeille sont les douleurs chroniques associées aux arthrites, tendinites, névrites, névralgies. En bref, toutes les douleurs corporelles d’origine inflammatoire.
Contre-indications : les personnes qui sont allergiques au venin d’abeille. Avant d’entreprendre une thérapie, il fortement conseillé de subir un test d’allergie. Si la demande vient de votre thérapeute, cela vous garantira de son sérieux.